Des clés à portée de tous, pour un monde durable

Zéro déchet : le chemin de la transition
Testé et approuvé : un velouté aux cosses de petits pois : facile, économique et anti-gaspi

Coronavirus, bourse, pétrole…Effondrement ou renouveau ?

©rnl/Shutterstock
Publié le 10 mars 2020 à 22 h 07 min

Tags

Depuis quelques jours, je m’étonne de voir si peu d’articles sur les liens évidents entre les actualités dramatiques qui occupent la majeure partie des notification de nos smartphones et les théories de la thèse de l’effondrement qui font parler d’eux depuis quelques années. J’ai publié ce mardi 10 mars un édito sur le média ID que je dirige, avec cette idée : et si cette première onde de choc servait d’électro-choc ?

“L’actualité n’a jamais autant ressemblé à un film catastrophe. L’épidémie du coronavirus affole les gouvernements qui prennent des décisions inédites et tiennent « en même temps » des propos qui se veulent rassurants, une doctrine de la ligne de crête est née. Pendant ce temps, le Samu et les hôpitaux sont mis à l’épreuve dans un contexte de « restrictions budgétaires » qui tombent mal quand ça va mal.

Cette même crise n’a pas épargné l’économie comme vient de le confirmer Bruno Lemaire qui vient d’annoncer des mesures qui font penser à 2008 : report des charges fiscales et sociales envisagées ou actées, dixièmes de points de PIB envisagés…

Les bourses décrochent bien sûr, et pour ne rien gâcher une crise pétrolière est annoncée, enfonçant un peu plus avec elle des indi :M¨M ces qui suivent décidément le cours des choses.

Sans oublier le climat qui cristallise toutes les attentions depuis quelques années et qui continue assurément de changer. Résultat : l’hiver 2020 sera probablement dans les annales des records de chaleur. Enfin, des réfugiés qui fuient la pauvreté et les conflits sont bloqués aux portes de l’Europe…

Et si les collapsologues avaient raison

Si vous avez déjà lu, vu ou entendu les porte-paroles de la théorie de l’effondrement, nous n’avons jamais été aussi près des prévisions : des « mini-effondrements » en chaîne qui pourraient aboutir à un effondrement systémique de notre civilisation avec, à la clé, de nombreux drames, mais aussi un possible renouveau, prédisent certains collapsologues.

Et si tout allait s’effondrer ? Pas certain, et c’est tant mieux, que les conditions soient réunies. Par contre, voilà probablement une onde de choc inédite qu’il va falloir encaisser et digérer, car tout cumulé cela fait beaucoup pour nous autres, Occidentaux vivant dans un pays « développé ». Voilà un modèle aux pieds d’argile qui montre ses limites, ses faiblesses mais aussi ses turpitudes.

La puissance des événements actuels peut aussi conduire à une réaction tournée vers la résilience, la coopération et la solidarité. Comment l’opinion, les citoyens, et les consommateurs vont-il réagir sur le court et le long terme à ces événements inédits ?

Vers un renouveau ?

C’est d’ailleurs la thèse de certains collapsologues : le renouveau après la catastrophe, un autre modèle de société. Tout ne sera probablement pas blanc ou noir, mais peut-être avons-nous aussi devant nous une occasion de s’interroger sur nos vies, notre projet commun, et l’avenir que nous voulons pour nos enfants.

Modèle de croissance, économie, place du pétrole, système financier hors-sol, surconsommation… Il y a de si nombreux défis à relever. L’accumulation de crises écologiques, sanitaires et sociales à l’échelle mondiale va-t-elle porter avec elle une prise de conscience tant attendue pour amorcer un sursaut collectif ? Les difficultés et les doutes actuels portent peut-être en eux une opportunité sans précédent avant qu’une catastrophe encore plus irrémédiable et violente ne survienne ?

Une fois la stupeur, l’angoisse, la colère ou même le déni passés, viendra peut-être la réaction, l’option positive d’une volonté partagée par toutes et tous, au cœur d’un projet écologique et viable sur le plus long terme, pour dire « plus jamais ça ».”

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*