Des clés à portée de tous, pour un monde durable

allain bougrain dubourg LPO
L’origine de la LPO racontée par son Président, Allain Bougrain-Dubourg
plogging
Le “plogging”, ça sert à rien ?

Quelques clés pour ralentir dans un monde où tout accélère !

slow life
Publié le 19 juillet 2021 à 7 h 50 min

Mise à jour le 19 juillet 2021 à 8 h 13 min

Tags

Le constat est sans appel : notre rapport au temps a été recomposé par la modernité. Dans une étude de 2015 menée par l’Observatoire Société et Consommation, 80% des Français estimaient déjà leur rythme dans la société trop rapide. Quelques années plus tard, en 2017, près d’un Français sur deux déclaraient être particulièrement stressés à l’occasion d’un sondage OpinionWay. La situation ne va donc pas en s’améliorant, bien au contraire.

Pourtant, nous n’avons jamais eu autant de temps libre. Mais encore faut-il le passer loin du travail, loin des sollicitations intempestives des réseaux sociaux et loin des multiples activités (avec les enfants, avec les amis, ..) sur lesquelles nous devons sans cesse être performant.

Mais alors, quelle est la solution pour déconnecter ?

C’est très simple, il suffit simplement de ne rien faire.

Dans une interview pour France Inter, Sébastien Bohler, docteur en neurosciences et rédacteur en chef de la revue Cerveau & Psycho, m’explique comment reconquérir ce temps libre qui ne l’est plus, et notamment l’importance du mode de fonctionnement par défaut de notre cerveau. En effet, lorsqu’on est inactif, ce mode s’active et produit des images mentales par le biais du vagabondage. Cette rêverie est fondamentale pour nous permettre de se projeter dans l’avenir et pour renouer avec le fait de vivre, simplement. Des techniques telles que la méditation de pleine conscience s’appuient d’ailleurs sur ce principe.

C’est aussi l’occasion de passer en phase d’introspection : Qu’est ce qui compte pour moi ? De quoi ai-je envie ? Quels sont mes projets ?

Si l’inaction parait inquiétante dans une société où nous sommes constamment sollicités, les bénéfices sont pourtant immenses, notamment dans la régulation des émotions.

La version longue de l’interview de Sébastien Bohler est à retrouver sur linfodurable.fr

Plus de solutions sont aussi à retrouver dans le guide Idées Pratiques Slow Life : mode d’emploi pour ralentir, à commander ici.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*