Un lieu pour s’engager pour le climat à Paris
La société Poulehouse s’engage contre le broyage des poussins

Les couches lavables bientôt populaires ?

© Zuzul/Shutterstock
Publié le 16 avril 2019 à 14 h 49 min

Mise à jour le 24 juin 2019 à 12 h 05 min

Tags

S’il y a un objet absolument incontournable quand on est jeunes parents : c’est la couche !

Un objet incontournable grosso modo les 3 premières années de la vie de bébé. Et il faut reconnaitre que lorsqu’on tend vers un mode de vie plus sobre et qu’on aimerait bien être un peu plus zéro déchet, la couche est un sacré cas de conscience…Dès lors que l’on commence à regarder nos couches les yeux dans les yeux, on constate vite qu’on produit une quantité impressionnante de déchets au quotidien.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

C’est le moins qu’on puisse dire…puisque les couches représenteraient 40% de nos déchets ménagers quand notre enfant a moins de deux ans, au total 1 tonne de couches serait ainsi jetée par enfant en 3 ans…Résultat : on en produit 3,5 milliards par an rien qu’en France…et cela devient un déchet non recyclable qui pollue…

Et, au-delà de l’aspect environnemental, se pose la question de l’impact des couches sur la santé…on se souvient du récent rapport de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) qui a examiné une vingtaine de couches couramment utilisées, dont des couches dites écologiques, et mis en évidence la présence de substances à risque pour la santé des bébés…

C’est dans ce contexte que la solution couches lavables refait surface

Et contrairement à ce qu’on peut imaginer, ce n’est pas mission impossible…J’ai échangé avec pas mal de parents qui étaient passés aux couches lavables et c’est souvent la même réponse : on avait des gros préjugés et finalement, ça se fait…La motivation vient sans doute aussi des bénéfices immédiats : réduction des déchets, moins de risques pour la santé et des économies substantielles…3 ans de couches jetables coûtent entre 1500 et 3000 euros par enfant, il faudra compter autour de 500 à 1000 euros pour la version lavable…

De plus en plus d’entreprises se lancent sur le marché de la couche lavable pour nous faciliter la vie 

Un peu partout en France, en effet, on voit émerger des solutions destinées à nous simplifier le quotidien quand on veut faire le grand saut…En région parisienne c’est par exemple le cas avec « Ma petite couche », une société qui propose un service de location de couches : chaque semaine ils vous déposent un lot propre et récupèrent les sales…vous voilà débarrassés des plus gros freins : le stockage et le lavage.

Et puis, en pratique, la couche lavable c’est très simple, voyez avec cette couche fabriquée dans la Sarthe par exemple : il suffit de se débarrasser de cette protection que vous pouvez mettre à la poubelle une fois utilisée, et tout le reste est lavable en machine…Ce sont ces couches que la société parisienne Ma petite couche utilise avec ce service de livraison à domicile (en vélo bien entendu) qui est en place sur Issy-les-Moulineaux, Boulogne Billancourt, Vanves et Paris 15 , et sinon un service de location sans l’option lavage est aussi proposé dans toute la France….Pour en savoir plus : mapetitecouche.fr

Une dernière chose à savoir : des associations et entreprises œuvrent aussi pour proposer la solution « couches lavables » aux collectivités (maternité ou crèches), un bon moyen de limiter là aussi les dégâts et, au passage, de montrer l’exemple aux parents.

Ce sujet a été diffusé sur France 3 Paris le mercredi 10 avril 2019. La vidéo est à découvrir ci-dessous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*